Bourses/Prix

Cliquez ici pour télécharger le formulaire d’inscription pour toutes les bourses de Ringuette Canada.

Voici la procédure de demande pour toutes les bourses de Ringuette Canada :

  • Les demandes doivent être envoyées à l’adresse suivante : scholarships@ringette.ca.
  • La ligne d’objet doit indiquer : Bourses d’études / Scholarship Awards – votre nom.
  • La demande et les documents de soutien doivent être consolidés en un (1) seul fichier, de préférence de fromat PDF;
  • Les demandes doivent être reçues par voie électronique au bureau de Ringuette Canada au plus tard le 31 mars de chaque année. Les demandes imprimées envoyées au bureau de Ringuette Canada ne seront pas acceptées.
  • Veuillez soumettre un (1) seul formulaire quand vous demandez plusieurs bourses d’études différentes.

Bourses d’études Agnes Jacks

Agnes Jacks, Membre de l’Ordre du Canada, était la veuve de Sam Jacks qui a inventé la ringuette en 1963 à North Bay (Ontario). Bien que la ringuette ait perdu son timonier avec le décès prématuré de son inventeur en 1975, la communauté de ce sport a continué à bénéficier grandement de la promotion dévouée et enthousiaste de la ringuette, faite par Agnes au Canada et dans le monde.

Au fil des ans, Agnes a fait preuve d’un véritable dévouement non seulement à l’égard de la ringuette, mais aussi des gens de la ringuette. Elle a assisté fidèlement à de nombreux tournois et championnats, sans jamais manquer d’adresser à bon escient un mot d’enthousiasme ou de félicitations aux joueuses, aux entraîneurs, aux arbitres et aux spectateurs. À juste titre, la communauté de la ringuette a fait d’Agnes sa porte-parole.

En 1998, Agnes Jacks a prêté fièrement son nom à un programme de bourses d’études destinées à reconnaître les joueuses, les entraîneurs et les arbitres de ringuette faisant preuve d’un fort rendement dans leurs études et d’un solide engagement envers la ringuette. Ces bourses d’études sont décernées annuellement le 1er juin.

Malheureusement, la communauté de la ringuette a perdu sa porte-parole avec le décès d’Agnes, le 1er avril 2005, à North Bay (Ontario), sa ville natale. Le programme de Bourses d’études Agnes Jacks continuera à rendre hommage à sa mémoire et les futurs récipiendaires seront inspirés éternellement par le dévouement et l’amour d’Agnes pour la ringuette.

Le programme de Bourses d’études Agnes Jacks offre un certain nombre de bourses d’études postsecondaires de 1000 dollars chacune aux athlètes, aux entraîneurs, aux entraîneures et (ou) aux arbitres de ringuette qui font prevue d’un solide engagement envers la ringuette. Les récipiendaires reçoivent un certificat de bourse en reconnaissance de leurs accomplissements. Le conseil d’administration de Ringuette Canada détermine chaque anneau le nombre de bourses octroyées.

Des demandes de Bourses d’études Agnes Jacks peuvent être soumises par :

  • des joueuses de ringuette qui sont inscrits à une des associations provinciales ou territoriales membres de Ringuette Canada,
  • des entraîneurs ou des entraîneures de ringuette qui détiennent une certification du PNCE, et
  • des arbitres certifiés de ringuette qui exercent activement leurs fonctions sur la glace,

Les candidats et candidates doivent être inscrits à temps plein à un établissement d’enseignement postsecondaire reconnu pour l’année scolaire suivante. Les candidats et candidates doivent répondre aux conditions d’admission de l’établissement d’enseignement en question, lequel doit être une université, un collège ou un autre établissement d’enseignement situé au Canada et dispensant des cours de niveau postsecondaire. Les candidates et candidats doivent avoir participé activement à la ringuette, à titre de joueuses, de joueurs, d’entraîneures, d’entraîneurs ou d’arbitres, pendant au moins cinq (5) des sept (7) dernières années et être inscrits à ce sport pour la saison en cours. Les candidats et candidates retenus seront ceux qui auront fait preuve d’un engagement suivi envers la ringuette, en tant que joueuses, entraîneurs ou entraîneures, arbitres, et dans le cadre d’autres activités bénévoles.

Ringuette Canada n’émettra aucun fonds de bourse d’études tant qu’elle n’aura pas reçu une preuve de l’inscription du candidat ou de la candidate à titre d’étudiant(e) à temps plein dans une université canadienne pour l’année scolaire suivante. Les fonds des bourses doivent être affectés à l’année scolaire pour laquelle les bourses ont été attribuées. Ringuette Canada ne peut pas donner suite aux demandes visant à reporter les bourses d’une année scolaire à la suivante.

Anciens récipiendaires


Bourses d’études Cara Brown de ringuette

Les bourses d’études Cara Brown de ringuette offrent chaque année deux (2) bourses de 1 000 $ chacune, pour l’éducation supérieure de joueuses de ringuette compétitives au niveau AA (ou au plus haut niveau offert par la communauté de l’athlète) qui vont étudier pour la première fois à temps plein dans une université canadienne, et qui ont fait preuve d’excellence dans leurs études, ainsi que d’un grand engagement envers la ringuette. Les bourses d’études Cara Brown de ringuette sont financées par Brown Economic Consulting Inc., une entreprise qui soutient un grand nombre d’activités communautaires et de cours à l’aide de commandites et de dons.

Cette bourse d’études vise à atténuer les difficultés financières auxquelles font face les étudiantes en tentant de concilier leurs engagements d’athlète et d’étudiante. Si cette bourse vous permet de continuer à jouer à la ringuette, j’aurai accompli ma mission.

Même si, pour rien au monde, je n’échangerais mes études universitaires contre quoi que ce soit d’autre, je n’ai aucun regret d’avoir peut-être perdu quelques points de ma MPC pour aller aux championnats canadiens (qui coïncidaient invariablement avec les examens finaux). Je le savais alors et j’ai continué.

On peut toujours augmenter sa MPC ou reprendre ses études universitaires après avoir mis un terme à sa carrière d’athlète. Mais on ne peut pas toujours être une athlète d’élite qui évolue avec la «grâce sous pression» que donne la jeunesse — alors profitez des deux maintenant! – Cara Brown

BIO – Cara Lane Brown, M.A. (Économie et Droit)

À quoi peut aspirer une joueuse de ringuette après avoir remporté une médaille d’or au Championnat canadien de ringuette? Elle peut suivre l’exemple de Cara Brown qui, en continuant à jouer à la ringuette, a participé en tout à dix-sept championnats nationaux de 1980 à 1998, a été nommée dix fois membre de l’équipe des étoiles, et a pris part à trois Championnats du monde de ringuette (où elle a remporté deux fois une médaille d’or) et à la Série au Sommet internationale de 1998 contre la Finlande. Voici ce que Cara a réalisé pendant son temps libre. Le dynamisme et l’engagement de Cara dans la voie de l’excellence et de la réussite ne se sont pas limités à une carrière remarquable de joueuse de ringuette AA en Ontario et en Alberta qui a duré 27 ans. Cara a en effet obtenu une maîtrise des arts en économie à vingt et un ans et, pendant plus de sept ans, elle a exercé les fonctions de conseillère principale et de témoin experte en économie. Puis, en 1991, elle a fondé sa propre société de conseils en économie, Brown Economic Consulting Inc. (BEC), dont le siège social est situé à Calgary et qui a des bureaux au Canada atlantique et en Colombie-Britannique. BEC Inc. est une société de conseils économiques juridiques, qui se spécialise dans le calcul des préjudices financiers dans le cadre de litiges civils pour, entre autres, lésion corporelle, décès imputable à une faute, agression sexuelle, et détention et emprisonnement arbitraires. Cette société a aussi quantifié les dommages dans le cas de la famille Milgaard.

En 2000, Cara a écrit un livre à feuilles mobiles dans le domaine de l’économie, intitulé Damages : Estimating Pecuniary Loss, publié par Canada Law Book, et qui est le premier du genre. C’est un guide pratique dans le domaine des litiges civils, destiné aux avocats débutants et aux avocats expérimentés et basé sur plus de 120 comparutions de Cara en cour, à titre de témoin experte. Cara a amorcé, conçu et enseigné un cours de premier cycle, Women, Work and the Economy, à l’Université de Calgary (de 196 à 1999), où elle a aussi été chargée de cours à temps partiel et conférencière invitée dans d’autres cours d’économie et de droit de premier cycle. Elle a publié plus de vingt articles. Son nom figure dans l’édition de 2000 de l’ouvrage Who’s Who of Canadian Sport et, en 2002, elle a été sélectionnée à titre de membre du Temple canadien de la renommée de Ringuette Canada, dans la catégorie «Athlètes». Le profil de Cara Brown a paru dans le bulletin d’automne-hiver «Championnes» de la Banque Royale («Innovations des entrepreneures et ressources sur lesquelles elles peuvent miser»), numéro 2, Vol. 7.

Cara est aussi heureuse dans sa vie personnelle, qu’elle partage depuis 18 ans avec sa charmante partenaire de longue date Maureen, et entretient de nombreuses amitiés au sein de la collectivité de la ringuette et dans le contexte de son travail.

Les personnes qui peuvent soumettre une demande en vue de l’attribution d’une Bourse d’études Cara Brown de ringuette sont des joueuses de ringuette :

  • qui sont inscrites à une association provinciale ou territoriale membre de Ringuette Canada et jouent activement à la ringuette au niveau AA (ou au plus haut niveau offert dans leur communauté) pendant la saison en cours;
  • qui entreront dans une université canadienne en tant qu’étudiantes à temps plein, pour la première fois pendant la prochaine année universitaire;
  • qui ont obtenu d’excellents résultats dans leurs études (moyenne minimale de B ou l’équivalent);
  • et qui ont fait preuve d’un grand engagement envers la ringuette.

Les candidates doivent prévoir étudier dans une université située au Canada et pouvoir satisfaire aux normes d’admission de cet établissement.

Ringuette Canada ne remettra pas les fonds de la bourse tant qu’elle n’aura pas reçu la preuve de l’inscription de la candidate à une université canadienne, à titre d’étudiante à temps plein pendant l’année universitaire de l’an prochain et la confirmation de l’obtention d’une moyenne de B (comme l’a définie l’établissement d’enseignement).

Anciens récipiendaires


Prix d’instruction de gardiennes de but de ringuette, de 5-Count

Les prix d’instruction de gardienne de but de ringuette, de 5-Count, offrent deux (2) bourses d’un montant de 250 $ chacune, attribuées à des joueuses de ringuette enregistrées qui jouent activement à la ringuette au poste de gardienne de but. Ces bourses doivent servir à financer une occasion unique, dont elles, leur équipe ou la ringuette en général vont bénéficier. Ces bourses ont offertes grâce au soutien de Kelly Brown, de Heather Konkin et de 5-Count, le programme d’instruction des gardiennes de but de ringuette dont elles sont copropriétaires.

Heather et moi sommes réellement enthousiastes d’offrir spécifiquement ce prix aux gardiennes de but de ringuette. Nous avons tant apprécié l’époque durant laquelle nous avons joué au poste de gardienne de but, puis enseigné aux gardiennes de but, qu’il est important pour nous (et pour 5-Count) de prendre la peine de renvoyer l’ascenseur à la communauté de ringuette qui nous a soutenues toutes les deux au fil des ans. – Keely Brown

BIO – Keely Brown – Copropriétaire de 5-Count

Keely Brown, une exceptionnelle gardienne de but de ringuette, a commencé à jouer à la ringuette dans sa jeunesse, en Ontario. Elle a déménagé en Alberta en 2003, et a alors rejoint le WAM! d’Edmonton de la Ligue nationale de ringuette. Keely a participé à 19 championnats canadiens de ringuette, y remportant neuf médailles d’or et huit médailles d’argent. De 2000 à 2012, elle a gardé les buts d’Équipe Canada, devenant ainsi la gardienne de but de l’équipe nationale du Canada ayant eu la plus longue carrière à ce poste. Keely a gardé les buts de l’équipe canadienne qui a remporté la médaille d’or au Championnat du monde de 2002, et la médaille d’argent à ceux de 2000, 2004, 2007 et 2010. Elle a été nommée à trois reprises la joueuse la plus utile à son équipe de la finale du Championnat du monde, ainsi que «meilleure gardienne de but du tournoi» en 2002 et 2007.

Les habiletés, la finesse, la patience et les capacités athlétiques de Keely sont devenues la norme à atteindre pour toutes les joueuses de ringuette. Elle était à la fois une formidable adversaire et une fantastique coéquipière. En 2012, Keely est devenue entraîneure adjointe de l’équipe canadienne des moins de 19 ans, puis de l’équipe canadienne senior en 2013.

Que ce soit sur la patinoire ou hors glace, Keely a contribué à améliorer la ringuette pour toutes celles qui pratiquent ce sport. Elle a fondé, et est encore copropriétaire, de l’entreprise “5-Count Ringette Goalie Instruction”qui emploie plus de trente instructeurs de gardiennes de but dans tous les coins du Canada. De plus, elle a écrit deux livres d’instruction pour les gardiennes de but de ringuette.

Mais ce n’est pas tout! Keely a aussi conçu un gant de gardienne de but de ringuette amélioré qu’on appelle le «Keely». Cet article essentiel de l’équipement des gardiennes de but a été conçu en collaboration avec NAMI, et il a été le premier article novateur à être créé pour les gardiennes de but de ringuette depuis la création de ce sport en 1963. Ce nouveau modèle convenait mieux à la ringuette que les modèles précédents, car la gardienne de but doit non seulement effectuer l’arrêt, mais aussi ramasser l’anneau et le remettre en jeu avec précision et force.

Les talents de Keely ne se limitent pas à la ringuette, car elle a aussi fait de la compétition en hockey sur glace et en hockey sur patins à roues alignées. Elle a joué huit ans pour les Chimos d’Edmonton de la Western Women’s Hockey League, et a été nommée joueuse la plus utile à son équipe du Championnat de la WWHL de 2005, et elle a été également élue meilleure gardienne de but de la WWHL en 2005 et en 2008/09. Keely a gardé les buts de l’équipe canadienne de hockey sur patins à roues alignées de 2002 à 2011 et a permis à l’équipe de remporter neuf  médailles au Championnat du monde, dont trois d’or, cinq d’argent et une de bronze. En 2012, Keely a assumé le poste d’entraîneure adjointe de l’équipe canadienne de hockey sur patins à roues alignées, poste qu’elle a occupé pendant plusieurs années. Depuis, elle a ajouté deux médailles d’or et deux médailles d’argent à son total gagné aux championnats du monde.

Dans sa vie de tous les jours, Keely demeure passionnée pour le sport. En 2006, elle est devenue la première avocate employée à plein temps par les Oilers d’Edmonton, de la LNH; entreprise qui s’appelle maintenant le Oilers Entertainment Group(OEG) et regroupe les Oilers d’Edmonton, les Condors de Bakersfield de la AHL, et les Oil Kings d’Edmonton de la WHL, et qui exploite la Rogers Place à Edmonton.

Keely a été intronisée en 2014 au Temple de la renommée de Ringuette Canada dans la catégorie des athlètes, et en 2018 au Temple de la renommée des sports de l’Alberta.

BIO – Heather Konkin, Copropriétaire de 5-Count

Copropriétaire du programme d’instruction des gardiennes de but de ringuette de 5-Count, Heather est actuellement entraîneure en chef de l’équipe de l’Alberta des moins de 21 ans. Elle a mené le Mission de St. Albert, de la Ligue AA moins de 19 ans, à la conquête de la médaille d’argent du Championnat provincial de l’Alberta de 2017, et à la quatrième place au Championnat canadien de ringuette. Heather a également mené la Zone 5 à la conquête de la médaille d’or des Jeux d’hiver de l’Alberta de 2016. Parmi les faits saillants de la carrière de Heather, notons :

  • 17 ans d’expérience d’instruction des gardiennes de but, et 23 ans d’expérience à titre de gardienne;
  • gardienne de but de l’équipe de l’Alberta aux Jeux d’hiver du Canada de 2003;
  • gardienne de but de l’équipe des États-Unis en 2010 et 2011;
  • championne de la LNR et gardienne du WAM! d’Edmonton;
  • entraîneure adjointe du programme Élite d’Edmonton Moins de 19AA pendant six saisons, ayant remporté deux médailles d’or au Championnat provincial et deux médailles de bronze au Championnat canadien de ringuette;
  • entraîneure des gardiennes de but de l’équipe de l’Ouest du Canada moins de 19 ans qui a participé au Championnat du monde des moins de 19 ans de 2012;
  • entraîneure adjointe de l’équipe de l’Alberta aux Jeux d’hiver du Canada de 2015;
  • entraîneure en chef de la Zone 5 aux Jeux d’hiver de l’Alberta de 2016, ayant remporté la médaille d’or;
  • co-entraîneure en chef du Mission de St. Albert AA moins de 19 ans;
  • membre hors cadre du conseil d’administration de Ringuette Canada.

Pour vous porter candidates à ces prix 5-count d’instruction de gardienne de but de ringuette, vous devez avoir occupé le poste de gardienne de but au cours des trois (3) dernières années. Ringuette Canada ne libèrera des fonds que lorsqu’elle aura reçu la preuve que l’athlète a été gardienne de but au cours des trois (3) dernières années.

Anciens récipiendaires

Associations Provinciales