Début prometteur pour l’initiative de Ringuette Canada au service du développement social dans les communautés Autochtones

Cela fait 20 ans, mais la première phase d’un nouveau projet passionnant a finalement ramené la ringuette dans les Territoires du Nord-Ouest et a préparé le terrain pour une nouvelle croissance de ce sport dans le Nord du Canada.

 

Un partenariat entre Ringuette Canada, le gouvernement du Canada et Dehcho Physical Literacy a permis d’offrir des stages pratiques dans quatre communautés des TNO en mars et en avril.

 

Le programme représente la première phase de l’initiative Sport au service du développement social dans les communautés autochtones de Ringuette Canada, qui est financée par le gouvernement du Canada. L’objectif est d’utiliser la ringuette pour donner aux communautés les moyens de créer une expérience sportive de qualité pour les participants qui contribue à la santé globale de la communauté et à d’autres résultats sociaux positifs.

 

Près de 200 enfants et jeunes ont profité d’une combinaison de Ringuette en salle et de séances d’habileté sur glace dans des écoles et des centres communautaires. La ringuette en salle est la version la plus accessible de ce sport, surtout compte tenu des restrictions liées à la pandémie qui limitent l’accès aux programmes parascolaires et communautaires.

 

Le plan initial prévoyait huit arrêts dans la tournée, mais des changements ont dû être apportés en raison des restrictions liées à la COVID-19. Pour les jeunes de ces communautés restreintes, le programme a proposé des séances virtuelles offertes en ligne.

 

«Tout le monde était vraiment heureux de pratiquer un nouveau sport et d’essayer quelque chose de nouveau», a déclaré Laurence St-Denis, stagiaire de Ringuette Canada, qui a passé deux semaines en quarantaine dès son arrivée dans les TNO. Elle a apporté une énergie considérable aux séances inclusives qui ont attiré des garçons et des filles et qui ont fait l’objet d’une couverture médiatique locale (voir local media coverage).

 

«Un plan de deux ans est en place. Au cours de la première année on va simplement organiser des stages pour voir qui est intéressé, et peut-être trouver quelques bénévoles», a ajouté Thorsten Gohl au nom du Dehcho Physical Literacy. Il poursuit : «Je dirais que c’est un succès sur les deux fronts. Nous avons constaté un grand intérêt de la part des enfants et nous avons réengagé un certain nombre de personnes qui ont joué à la ringuette quand elles étaient plus jeunes et qui veulent maintenant s’impliquer comme bénévoles et entraîneurs.»

 

Des plans sont déjà en cours d’élaboration pour la prochaine phase du programme, qui comprendra cette année la formation de bénévoles et un stage virtuel de formation des entraîneurs, et qui sera axée sur l’amélioration des expériences sportives des athlètes autochtones. Ringuette Canada espère également envoyer un autre leader du sport dans les Territoires du Nord-Ouest en 2022 pour organiser d’autres stages techniques, des compétitions et des jamborées, si les directives en matière de santé publique le permettent.

 

Pour de plus amples renseignements sur la ringuette, veuillez consulter le site Web de Ringuette Canada (voir website). Des photos seront affichées sur la page Flickr de Ringuette Canada, qui peut être consultée à l’adresse suivante : https://www.flickr.com/photos/7738799@N02/.

Associations Provinciales