Mel Brockman

«J’ai commencé à jouer à la ringuette alors que j’avais huit ans, dans ma ville natale de St. Benedict, en Saskatchewan. Je me rappelle très bien quand mon père m’a demandé, ainsi qu’à ma soeur, si nous serions intéressées à essayer ce nouveau sport dont il avait entendu parler. Et dès que nous avons dit oui, il a tout de suite formé une équipe, et j’ai tout de suite eu la piqûre. Mais j’étais très loin de savoir que cette passion instantanée allait me conduire à la participation à plusieurs championnats provinciaux et nationaux, aux Jeux d’hiver du Canada, et à la Ligue nationale de ringuette. Le sommet de ma carrière a eu lieu en 2007, quand j’ai été sélectionnée pour faire partie d’Équipe Canada, et que j’ai participé au Championnat du monde de ringuette. Je n’ai jamais été une joueuse étoile flamboyante, mais apparemment toutes ces années de dur labeur, pendant lesquelles j’accomplissais avec soin toutes les petites choses et je m’étais engagée à toujours m’améliorer, ont débouché sur une place au sein de l’équipe. Ça a été pour moi un sentiment incroyable! En 2011, j’ai abandonné la ringuette pendant un an pour me concentrer sur mes études. C’est alors que je me suis rendu compte que ma passion pour ce sport se réduisait à deux choses : l’amour du patinage à haute vitesse, et ma famille de ringuette. Non seulement suis-je revenue au jeu, mais ces dernières années, j’ai renvoyé l’ascenseur à mon sport en devenant entraîneure. L’an dernier j’ai entraîné une équipe de filles de moins de 12 ans, et cette année, j’entraîne dans la catégorie AA moins de 14 ans. Je n’aurais jamais pu deviner à quel point cela peut être gratifiant d’être entraîneure. Comme pour la pratique de la ringuette, j’ai été instantanément mordue, et je suis enchantée à la perspective d’être entraîneure pendant encore de nombreuses années. Depuis deux ans, je suis aussi vice-présidente du développement de l’athlète pour l’Association de ringuette de Saskatoon, et je me consacre à l’application des principes du développement à long terme de l’athlète. J’adore avoir l’occasion de mettre en oeuvre de nouvelles idées, comme des filets adaptés et des parties en travers de la patinoire pour les catégories moins de 8 ans et moins de 10 ans. Je suis enthousiaste à l’idée de poursuivre sur cette lancée afin d’assurer que, tout comme moi, les enfants qui essayent la ringuette attrapent la piqûre pour ce magnifique sport, et choisissent d’en faire leur sport pour la vie.» – Mel Brockman (Saskatoon, Saskatchewan)

Mel Brockman

Associations Provinciales