Marge (Marjorie) Knowles

MargeKnowlesOttawa (Ontario) – Le 26 avril 2007 – Ringuette Canada a annoncé aujourd’hui l’intronisation à son Temple de la renommée de feue Marge (Marjorie) Knowles, dans la catégorie des bâtisseurs. Le Temple de la renommée de Ringuette Canada accueille ceux et celles qui ont apporté une contribution exceptionnelle au développement de la ringuette, et récompense les accomplissements hors du commun d’athlètes, d’entraîneurs et d’officiels de ringuette de tous les coins du Canada. La cérémonie d’intronisation aura lieu à l’occasion de la conférence et de l’assemblée générale annuelle de Ringuette Canada qui seront organisées à Miramichi, au Nouveau-Brunswick, pendant la première fin de semaine de juin.

«La ringuette connaît une grande réussite grâce à l’engagement, au dur labeur et au dévouement sans bornes de nombreux et nombreuses bénévoles de tous les coins du pays» explique Carolyn Hudson, administratice hors cadre de Ringuette Canada. «Les efforts déployés par Marge Knowles pour développer la ringuette en Colombie-Britannique, ainsi que dans tout le Canada, sont extraordinaires et méritent fort d’être soulignés et reconnus. C’est donc avec un immense plaisir que nous honorons sa mémoire et que nous reconnaissons ses efforts exceptionnels en l’intronisant au Temple de la renommée.»

L’engagement de Marge envers la ringuette a commencé à la fin des années 1970, alors qu’elle était membre du North Shore Winter Club, en Colombie-Britannique. Depuis ce temps là, et jusqu’en 1990, elle a occupé plusieurs postes administratifs au sein de l’association locale de ringuette, et elle a travaillé sans relâche en coulisses afin d’assurer la réussite et la croissance de la ringuette dans la région. De 1990 à 1992, Marge a tenu les cordons de la bourse de l’Association de ringuette de la Colombie-Britannique (BCRA), où elle était chargée d’élaborer le budget et de s’assurer qu’on le respectait. Grâce à ses compétences, elle a réussi à rationaliser l’exploitation de son association provinciale. Puis, en 1992, Marge a occupé le poste de vice-présidente de l’administration de Ringuette Canada, poste qu’elle a détenu jusqu’en 1995. C’est alors que le gouvernement fédéral a coupé ses subventions à Ringuette Canada. Marge s’est alors avérée très efficace dans la réorganisation des finances de l’Association nationale. Elle a également contribué au remaniement de politiques ayant trait aux finances de l’Association, et elle était responsable de l’exploitation du bureau national, ainsi que de la dotation en personnel.

«Marge était quelqu’un qui avait les pieds sur terre. Elle était pleine de bon sens, et cela valait toujours la peine de lui faire répéter ses marmonnements qui contenaient souvent de précieuses informations» remarque Betsy Holt, ancienne présidente de la BCRA. «Il ne fait pour moi aucun doute que Marge mérite amplement d’être reconnue à titre de membre du Temple de la renommée de Ringuette Canada.»

Associations Provinciales