Un nouveau programme de ringuette en salle dans les T.N.-O.

Après une interruption de près de 20 ans, la ringuette revient dans les Territoires du Nord-Ouest. Les participants vivant dans huit communautés nordiques auront à nouveau l’occasion de découvrir ce sport grâce à une nouvelle initiative de Ringuette Canada financée par le gouvernement du Canada.

En partenariat avec Dehcho Physical Literacy, le programme offrira des possibilités tout au long de l’année grâce à des programmes de ringuette en salle dans les écoles et les centres communautaires, avec l’espoir d’offrir éventuellement des programmes sur glace. Le programme de ringuette en salle est la version la plus accessible de ce sport, en particulier avec les restrictions liées à la pandémie qui limitent l’accès aux programmes parascolaires et communautaires. 

L’objectif est d’augmenter le nombre de joueuses et joueurs de ringuette dans les Territoires du Nord-Ouest, en mettant l’accent sur la participation des filles et des femmes autochtones. Les participants bénéficieront d’une activité physique accrue et d’une meilleure santé générale.

«Nous sommes ravis de travailler en collaboration avec Ringuette Canada pour offrir un programme sportif de qualité dans le Nord», a déclaré Thorsten Gohl, au nom de Dehcho Physical Literacy. Il poursuit : «Nous cherchons toujours à augmenter les possibilités de participer à diverses formes de sport et d’activité physique dans nos communautés, pour profiter des bénéfices physiques et mentaux d’un mode de vie actif.»

Laurence St-Denis, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, au Québec, dirige le programme sur place pour Ringuette Canada. Elle a un curriculum vitae impressionnant en ringuette, avec plusieurs victoires au championnats nationaux, une médaille d’or aux Jeux du Canada et une expérience au sein de deux équipes de la Ligue nationale de ringuette. Grâce à une combinaison de séances virtuelles et en personne, elle dirigera les séances pratiques pour les participants en plus de former les entraîneurs, les enseignants et les bénévoles de la communauté qui suivront ce programme. 

«Ringuette Canada s’efforce de ramener la ringuette dans le Nord depuis plusieurs années. Nous sommes donc ravis de lancer enfin ce projet qui permettra à un plus grand nombre de participants d’accéder à notre sport», a déclaré Erin van Gulik, coordinatrice du développement de la ringuette, de Ringuette Canada, qui a dirigé ce projet. 

«Nous sommes reconnaissants envers nos partenaires communautaires du dévouement dont ils ont fait preuve, car nous avons travaillé en étroite collaboration avec eux afin de remanier continuellement le programme pour l’adapter aux réalités de la COVID-19», a ajouté van Gulik.  

« Le gouvernement du Canada est fier de soutenir un projet aussi important pour les jeunes autochtones des Territoires du Nord-Ouest. Le pouvoir de transformation du sport joue un rôle important dans la création de communautés autochtones plus fortes et plus saines. En plus de renforcer l’estime de soi et les compétences en leadership, la pratique du sport permet aux enfants et aux jeunes de grandir et de s’épanouir sur les plans physique, émotionnel et mental. Félicitations à Ringuette Canada et au Dehcho Physical Literacy pour leur engagement envers les jeunes autochtones, a déclaré l’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien. »

Ringuette Canada a confirmé que le programme respectera toutes les directives communautaires et provinciales liées à la COVID-19, y compris les deux semaines de quarantaine que St-Denis devra faire dès qu’elle arrivera à Fort Providence.

Pour plus d’informations sur la ringuette en salle, visitez le site web de Ringuette Canada (voir website).

Associations Provinciales