Krystle Hussey

«Apparemment, la plus part des joueuses commencent à jouer à la ringuette dès leur jeune âge. Mais en fait, je ne savais même pas ce qu’était la ringuette jusqu’à ma deuxième année d’université, à l’Université du Nouveau-Brunswick. J’ai grandi dans l’île de Cape Breton où j’ai passé la plus grande partie de ma jeunesse à jouer au hockey sur glace, car la ringuette était pratiquement inconnue là-bas. Mais à l’époque, l’amie qui partageait ma chambre à l’Université allait participer à une partie d’entraînement de ringuette et elle m’a dit qu’ils aimeraient bien avoir quelques recrues supplémentaires. Au début, j’ai beaucoup hésité, mais après ma première expérience de la ringuette, et de nombreux franchissements accidentels de la ligne bleue avec l’anneau, j’ai eu la piqûre! Et dix-sept ans plus tard, je chausse encore mes patins au sein de l’équipe du club de l’UNB. Mis à part le soutien que j’ai eu grâce à la ringuette et les amitiés pour la vie qu’elle m’a procurées, je pense que l’apport le plus significatif de notre beau sport est qu’on peut y jouer très longtemps après avoir terminé nos années de compétition intense. Quand j’ai arrêté de jouer pour la division ouverte de la ligue du Nouveau-Brunswick, je savais que je n’étais pas encore prête à abandonner la ringuette. J’ai donc commencé à être bénévole au sein du conseil d’administration de Ringuette Nouveau-Brunswick, si bien que, de fil en aiguille, j’ai rapidement été impliquée au sein de l’Attaque de l’Atlantique, et de ses débuts dans la Ligue nationale de ringuette (LNR), par l’entremise de Hélène Beaulieu, une autre membre du conseil d’administration de Ringuette Nouveau-Brunswick. Une chose conduisant à une autre, avant même que je puisse m’en rendre compte, j’étais devenue membre du comité de l’Attaque, et j’ai assumé le rôle d’attachée de presse de l’équipe pendant les sept dernières saisons. J’ai aussi été représentante de la division blanche (de la conférence de l’Est) de la LNR pendant les quatre dernières saisons. Alors voici mon message : si vous pensez qu’il n’est pas possible de rester impliquée dans le sport que vous aimez après votre retraite de la compétition, vous pouvez renvoyer l’ascenseur, et vous serez surprises de voir à quel point la ringuette peut vous procurer à nouveau un tas de belles choses!» – Krystle Hussey (Fredericton, New Brunswick)

Reconnaissance du territoire

Bien que nous soyons fiers d'être une organisation canadienne, nous reconnaissons que notre siège social est situé sur le territoire traditionnel non cédé du peuple algonquin Anishnaabeg et qu'il abrite aujourd'hui de nombreux peuples divers des Premières nations, des Inuits et des Métis. Ringuette Canada tient à exprimer son respect à tous les peuples inuits, métis et des Premières nations pour leurs précieuses contributions à ce territoire. Nous nous engageons à aller de l'avant dans un esprit de réconciliation et de collaboration.

Restez au courant

Inscrivez-vous à notre bulletin pour recevoir des mises à jour sur les parties de ringuette, les nouvelles et les blogues.

Nous contacter

613-748-5655
ringette@ringette.ca

 

RINGUETTE CANADA
C/O Maison du sport, Centre RA
2451 promenade Riverside
Ottawa, ON K1H 7X7

© 2022 Ringuette Canada | Développement du site Web par Xactly Design & Advertising | Politique de confidentialité | Avis de non-responsabilité