Yvon Brault

Policier de la GRC à la retraite depuis 2012, Yvon Brault a commencé à s’intéresser à la ringuette lorsque sa plus jeune fille a commencé à jouer en 1997. Il s’est ensuite joint à l’Association de ringuette de Gatineau (ARG) à titre d’entraîneur adjoint et éventuellement d’entraîneur en chef, ainsi qu’au conseil d’administration en cumulant différentes fonctions : planificateur, directeur du développement et directeur de tournoi.

Cinq ans plus tard, il est devenu président de l’association et a occupé ce poste jusqu’en 2018. Brault a été à l’origine de plusieurs initiatives visant à promouvoir et à protéger les jeunes. En 2004, l’équipe moins de 16 ans A de M. Brault est devenue le porte-parole du programme Choix.org de la GRC. Ce programme national visait à promouvoir des modes de vie sains ainsi que la promotion d’une jeunesse sans drogue. En 2007, il a fondé une franchise de la Ligue nationale de ringuette (LNR) sous le nom de Fusion de Gatineau. À titre de chef du Fusion, M. Brault a établi de nombreux partenariats importants et, dès sa première année d’existence, le Fusion de Gatineau a été nommé franchise de l’année par la Ligue nationale de ringuette. Au cours des années suivantes, de nombreuses autres équipes de la LNR se sont tournées vers Yvon pour obtenir des conseils alors qu’elles cherchaient à reproduire les succès du Fusion à l’échelle du pays. Yvon a contribué au succès de la Ligue au-delà de son équipe en participant à plusieurs comités nationaux visant à améliorer et à développer la Ligue. Il a également été une personne-ressource au sein du PNCE pendant de nombreuses années.

En 2010, il a mis sur pied un programme Sport-Études de ringuette à la Polyvalente Nicolas-Gatineau pour permettre aux athlètes de combiner études et sport. Comme les athlètes du programme ne trouvaient pas d’endroit pour s’entraîner, il a ouvert et financé un gymnase sans but lucratif pour les accueillir. La demande croissante l’a forcé à augmenter la surface de ses installations de 2000 pieds carrés à 14 000 pieds carrés. Le gymnase dispose de tous les équipements nécessaires aux athlètes de tous niveaux, y compris les athlètes olympiques.

Il a commencé comme humble bénévole, mais le succès croissant de la ringuette est en grande partie lié à son approche humaine, à sa générosité et à son incroyable passion pour ce sport. Comme il vous le dirait, aucun de ses accomplissements n’aurait pu être réalisé sans l’aide de centaines de bénévoles qui l’ont aidé à devenir «Monsieur Ringuette».

Aujourd’hui, 24 ans plus tard, un nouveau défi l’attend : il apprend à patiner à sa petite-fille de deux ans et demi et, qui sait, nous le retrouverons peut-être dans un avenir proche derrière un banc en tant qu’entraîneur».  – Elodie Brault

Associations Provinciales